Étiquettes

, , , ,

Quand j’ai annoncé à mes proches que je partais début mars en Finlande, avec un crochet en Estonie, tous ont été sceptiques, principalement sur le thème : la météo sera mauvaise, qu’y a-t-il à voir ?

Il est vrai que je ne suis pas du genre à aimer le froid, et encore moins les sports d’hiver…

Néanmoins, j’espère bien ramener quelques photographies de cette semaine partagée entre Helsinki et Tallinn : architecture (du Moyen-Âge au XXe siècle), musées du design, street art, urbex…

Pour vous donner quelques idées :

Balade urbaine et poétique dans Helsinki avec un polaroïd dans les Carnets de traverse (attention, c’est en flash, toutes les tablettes ne l’affichent pas)

Art nouveau à Helsinki

Prison Patarei à Tallinn
Et s’il fait trop froid ou mauvais, entre les musées, les cafés, et les musées du marzipan à Tallinn, on doit pouvoir trouver à s’abriter…
Sans compter les sites des offices de tourisme plein d’idées, ou les carnets de voyage disponibles sur Exposure, un site que j’utilise souvent pour me faire une idée avant de partir.
Après une légère hésitation sur le matériel à emporter (grand angle or not grand angle ?), je vais finalement prendre :
– Olympus Pen EP5 (avec indispensable batterie de rechange)
– Panasonic 14mm f/2,5 : je suis beaucoup plus à l’aise avec un équivalent 28mm qu’avec un grand angle du type 24mm. Et puis, un objectif gros comme un pancake, c’est toujours pratique et facile à emporter !
– Olympus 17 mm f/1,8 : parce que rien ne vaut un équivalent 35mm à l’autofocus ultra-rapide
– Sigma 30mm f/2,8

Le tout dans mon sac Tenba DNA11, dans lequel j’aurai encore la place de mettre une tablette, mon portefeuille, téléphone, et autres accessoires. Ce sac a également l’avantage d’avoir une housse de protection (en espérant ne pas avoir à l’utiliser, mais sait-on jamais).

Publicités